Confrérie du Guillon

Message du Gouverneur

Vaud, centre mondial du vin

Gouverneur

Faut-il encore le rappeler? Les vignerons vaudois ont encavé en 2018 un millésime d'anthologie sur lequel nous ne tarirons pas d'éloges tant les paramètres qualitatifs ont dépassé toutes les attentes des professionnels les plus optimistes. Cette récolte parfaite a surpassé allègrement, tant en termes de sondage que d'équilibre, le fameux 2015 qui ne faillit d'ailleurs aucunement à sa réputation. Tous ceux qui ont eu la sagesse de glisser quelques flacons de 2015 «derrière les fagots» pour savourer prochainement et durant de longues années encore un tout grand chasselas ne seront pas déçus, bien au contraire. Et voilà que cette icône est dépassée par le petit dernier qui s'annonce plus grandiose encore, lui qui va entrer par la grande porte dans le panthéon des millésimes légendaires comme 1934, 1945, 1947, 1959 et plus près de nous 2003, 2009 et 2015. Un vrai bonheur. Cette réussite exceptionnelle est bien le fruit du savoir-faire de nos vignerons. Mais elle est aussi liée aux humeurs de Dame Nature qui semble avoir pris goût, sous nos latitudes, au climat méditerranéen.

Quand l'on pense que depuis le début du 21e siècle nous enregistrons déjà quatre millésimes d'exception sans oublier les somptueux 2011 et 2017 ! Il serait faux d'ignorer les effets positifs du réchauffement climatique sur nos vignobles et son influence directe sur l'amélioration qualitative de nos crus.  Comme quoi ce réchauffement, que certains incrédules semblent toujours ignorer, peut aussi avoir du bon.

Ces crus merveilleux viennent à point nommé pour accompagner et honorer dignement une année 2019 qui verra le Canton de Vaud devenir le centre mondial du vin. Si la Fête des Vignerons sera l'événement majeur à ne manquer sous aucun prétexte, soulignons également la tenue en Suisse romande et en Pays de Vaud du congrès mondial de l'OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin). Cet organisme intergouvernemental compte 47 pays membres et constitue la référence scientifique et technique de tout ce qui touche au monde de la vitiviniculture. Il réunit chaque année plus de 500 délégués qui, en plus de leurs travaux, iront à la découverte des vignobles vaudois et suisses pour assister finalement au spectacle grandiose de la Fête des Vignerons. La venue de ces spécialistes est un événement rarissime en Suisse puisque l'OIV avait tenu ses dernières assises dans notre pays en 1977, coïncidant également avec une autre édition de la fête. Mais je ne saurais passer sous silence une troisième manifestation tout aussi importante, la tenue à Aigle du Concours Mondial de Bruxelles, reference planétaire en termes de compétitions internationales du vin. Cette dégustation réunira 340 œnophiles chevronnés issus de cinquante nationalités différentes qui auront à choisir la crème de la production mondiale parmi plus de 9'000 références. Un rendez-vous incontournable pour tous les professionnels du secteur. Signalons à ce propos que lors de la dernière édition, le meilleur blanc sec toutes catégories confondues était un chasselas vaudois. Espérons que cette conjonction très favorable d'évènements vitivinicoles majeurs en Pays de Vaud permettra de mettre un éclairage international mérité sur nos grands crus.

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.