Confrérie du Guillon

Message du Gouverneur

Le vin est le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit

Gouverneur

Les autorités fédérales ont clairement oublié dans leur obsession sécuritaire et hygiéniste cette citation de Louis Pasteur en modifiant récemment et contre toute attente leurs recommandations en matière de consommation d'alcool. Aujourd'hui trois verres d'alcool par jour pour les hommes c'est déjà trop, ils devraient se contenter de deux verres et les femmes d'à peine un verre. En plus la commission fédérale pour les problèmes liés à l'alcool recommande plusieurs jours d'abstinence par semaine... Concrètement et en suivant ces nouvelles directives à la lettre, il n'est plus possible de boire un bon verre de vin à chaque repas et ce nouveau message « politiquement correct » fait sortir le vin de la pyramide alimentaire en l'assimilant à un pur produit alcoolique néfaste. Le pauvre Louis Pasteur va se retourner dans sa tombe, lui qui disait « un repas sans vin est comme un jour sans soleil». La prochaine étape, ce sera la nocivité du premier verre et les mises en garde sur les étiquettes de vin comme quoi la consommation de ce Grand Cru nuit à votre santé...

Indépendamment de leur exagération, ces recommandations sont aussi inutiles que dangereuses. La consommation d'alcool en Suisse par habitant ne fait que baisser, la consommation de vin malheureusement aussi et les problèmes de dépendance liées à l'alcool sont essentiellement le fait d'une minorité qui se saoule avec des alcools distillés, le vin étant un produit trop onéreux pour les personnes en quête de sensations fortes. Ces recommandations sont terriblement préjudiciables par leur exagération en faisant peur à tous les consommateurs raisonnables et modérés de vin avec pour but final de les priver un jour de ce bienfait de la nature. Elles ont aussi des consequences désastreuses pour toute une filière économique en termes d'emploi et de préservation du patrimoine viticole. On diabolise ainsi la très grande majorité de la population en brandissant des mesures disproportionnées par simple obsession hygiéniste et sécuritaire. Nos autorités fédérales ne veulent pas prendre en compte toutes les études scientifiques qui ont prouvé les multiples effets bénéfiques d'une consommation modérée mais régulière de vin sur la santé, bénéfices liés aux composants antioxydants, pour la prévention des maladies cardiovasculaires et les problèmes de démence, sans oublier les effets positifs non seulement sur la santé physique mais aussi sur la santé psychique. Le vin joue un rôle social: il invite au partage et à la convivialité. Mais le politiquement correct empêche d'en parler et d'en faire la promotion. Car si l'abus d'alcool est à l'évidence dangereux pour votre santé, l'exagération de nos autorités « bien-pensantes » l'est tout autant.

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.