Confrérie du Guillon

Musiciens

Trompettes

Les Trompettes ponctuent, avec la complicité du héraut, chaque alinéa du rituel guillonesque. Les sonneries d'appel de leurs trompettes thébaines sont agrémentées de morceaux plus élaborés, en s’adjoignant une contrebasse et une percussion.

Chapeaux melons et gilets gris à la ville et sous la houlette de Grégoire Mages, fils de notre regretté Silvio, les Trompettes sont sans conteste la carte de visite, l'emblème de la Confrérie du Guillon. De deux qu'ils étaient à sonner durant quelques vingt ans, ils se produisent le plus souvent à cinq depuis 1974, année où le Gouverneur Robert Anken mit la main sur le groupe pour ne plus jamais le relâcher.

Gais Compagnons

De quatre à leurs débuts en 1949, un double quatuor côtoie bientôt Gilles, Pierre Dudan ou encore les Quatre Barbus. En 1959, la joyeuse cohorte des Gais compagnons quitte la scène pour pousser la chansonnette à l'intérieur d'un tonneau dans la cave de feu le Dr Paul Anex, éminent conseiller du Guillon. La prestation de ces diables de carnotset fit si forte impression qu'ils furent aussitôt agrégés à la Confrérie.

Les Gais Compagnons comptent aujourd'hui une trentaine de chanteurs, toujours accompagnés à la guitare. Futurs barytons, basses et ténors se recrutent par cooptation au terme d'une année probatoire et parfois éliminatoire pour les postulants. Ils se retrouvent plus de septante fois l'an autour d'un répertoire épais comme une bible, comprenant chansons à boire, variétés, grands classiques et aires médiévaux. Le chœur du Guillon sert une douzaine de chansons par ressat, sous la baguette du ménestrel et héraut Claude-André Mani, successeur du regretté André Pache.

www.gaiscompagnonsduguillon.ch & les 60 ans des Gais Compagnons

Trompes d’Hauteville

Aussi indispensables à la saison de la venaison que la confiture d'airelles ou le fondant de châtaignes, les Trompes d'Hauteville sont les hôtes coutumiers des ressats d'automne et se produisent à trois reprises: une fois en haut de l'escalier de la cour d'honneur et deux fois en salle.

Pour être dite d'Orléans, une trompe de chasse doit satisfaire à des critères fixés depuis Louis-Philippe. Les facteurs spécialisés font trois tours et demi d'une longueur de cuivre de 4545 millimètres, martèlent l'instrument un bon million de fois pour lui donner un aspect aussi lisse que celui d'un canon de fusil et lui confèrent une tessiture identique à celle du Cor des Alpes. Ils apportent enfin au pavillon une touche unique: un bronzage à l'antimoine, pour éviter que les chevaux qui suivent les sonneurs ne soient éblouis par la rutilance du métal.

Sous l'égide avisée de Raphaël Ferrando, les 8 sonneurs des Trompes d'Hauteville se réunissent le mardi à Vevey pour une répétition hebdomadaire. Le vaste répertoire de la vénerie française compte près d'une centaine de "Fanfares", d'une durée pouvant varier de trente secondes à plusieurs minutes. Elles ont chacune un titre, correspondants soit à des lieux-dits, soit à des animaux, soit à l'un ou l'autre des multiples événements qui ponctuent une partie de chasse à courre.

Although nowadays the spring ressats (ritual banquets) of the Guillon Confrérie open to the music of an Alpine (French) horn group (Amicale du Léman aux dents de Morcles), our autumn editions have been the sole preserve of hunting horn players for more than thirty years.
The Hauteville Hunting Horns led by Raphaël Ferrando took over from the Bien Allé de Lausanne group ages ago, and make the Chateau de Chillon walls vibrate with the deep sounds of their fantasy pieces and band tunes.
In contrast to the French hunting horn which is in the E-flat major key, the hunting horn is always in the D-major key. This famous horn, which when uncoiled is more than four and a half metres long, is coiled round three and a half times to become more compact and more practical for the hunt.
Different sounds, or fanfares, are played to signal the type of animal being stalked and mark the different stages of the hunt, from start to finish.
The eight Hauteville players are arrayed in magnificent costumes. They have a broad repertoire, constantly renewed, and when we hear them play in the Hall of Justice of the Chateau de Chillon we get an idea of the splendour and opulence that characterised the banquets of the Counts of Savoy.

Cors des Alpes

L'Amicale du Léman aux Dents de Morcles accueille avec brio les convives des ressats de printemps depuis 2013.

www.cordesalpes.com

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »