Confrérie du Guillon

Pétremand Nicolas

Economiste
Delémont
jura(at)guillon.ch
Préfet du Jura

S'il n'y a plus bâlois dans le canton de Bâle que son voisin de colonne, on se demande ce que fait dans le canton du Jura ce Neuchâtelois, Vaudois d'essence, né d'un père ayant toujours vécu à Lausanne et d'une maman… jurassienne quand même. Ca peut servir vous allez comprendre.
Ne soyons pas superstitieux, mais notre préfet étant originaire de la Côte-aux-Fées, c'est sans doute l'une d'elles qui l'a fait naître un vendredi 13, en juillet 1973 à Vvey. Oui, c'est comme ça que ça se dit selon ce malicieux jurassien d'adoption, les Vaudois ayant ôté un e à Vevey pour le mettre à peneu!
Resté jusqu'à sa vingt-deuxième année sur les bords du Léman où il a fait sa scolarité, son gymnase à Burier et tapé dans le ballon et les tibias des adversaires du Vevey-Sports, Nicolas Pétremand obtient une licence HEC, puis un master en économie. Il se rend ensuite à la London School of Economics pour y obtenir un 3° cycle en économie publique. C'est là qu'il apprend par sa mère que l'Etat du Jura met au concours un poste d'économiste au Département de la santé, des affaires sociales et de la police. Du coup, Nicolas postule et décroche le poste. Le voici donc économiste, puis adjoint au chef du Service de la santé publique de la République et Canton du Jura; Il y occupe actuellement le poste de Directeur du Centre médico-psychologique.
A peine installé à Delémont, il s'y fait très vite une réputation de bon vivant, obligeant même la police locale à lui demander de modérer ses passions de mélomane quelque peu dérangeantes pour le voisinage. C'est Anne-Laure qu'il rencontrera très peu de temps après son arrivée qui tempérera ses ambitions décibéliques. Non contente de lui passer la corde au cou, elle lui donne deux ravissants bambins, Malo né en 2003 et Norah en 2005. Etant également Chevalier du Tastevin, Nicolas gère désormais sagement et efficacement son cotterd, sert son canton, s'occupe de sa famille et savoure les trésors de sa vaste discothèque: jazz, chansons françaises et musique contemporaine. Ma dolce! Il ne faut pas réveiller les enfants!

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »