Confrérie du Guillon

Favre Dominique

anc. Chef Service Cantonal Viticulture
Yens
favre(at)guillon.ch
Commissaires

Favre

Chez les Favre, on saute les générations: grand-papa terrien, papa administrateur postal, Dominique terrien formé à l'Ecole d'agriculture de Marcelin puis à l'Ecole supérieure de viticulture et d'œnologie de Montagibert/Lausanne, et puis Jean-Romain - né en 1988 de l'hymen de Dominique et de Nicole, fille du Conseiller Honoraire Marcel Gros - qui à son tour est plus attiré par l'électronique et les bits de son PC que par les ceps de nos vignes…
Et puis, chez les Favre, on saute aussi l'école. Ainsi Dominique, enfant, s'était fait "lourder" du collège d'Aigle pour avoir, dit-il, "trop courbé les cours au profit de longues promenades botaniques le long de la Grande Eau". Si bien qu'il devient diplômé EPSL (école primaire supérieure de Leysin), localité où papa était au boulot, voisin, collègue et ami de feu notre ancien Héraut Roland Guignard.
Le parcours professionnel de Dominique l'a conduit de la Division fédérale de l'agriculture à Berne au poste de chef de service et de l'Office cantonal de la viticulture (à ne pas confondre avec l'OVV chargé de la promotion de nos vins), en passant par la responsabilité technique du Service vaudois de la viticulture et la direction du prestigieux Domaine du Mont d'Or à Sion.
Originaire de Lausanne et d'Isérables, il n'en était pas gêné puisque l'on dit que ce domaine est une enclave vaudoise en terre valaisanne. Mais ce n'est pas vrai! Quoique… Pour se justifier, Dominique nous dit qu'au terme de son parcours militaire dans les troupes blindées, il a été major à l'EM de la brigade territoriale 10, un corps de troupe valaisan.
Dans le cadre de son activité professionnelle actuelle, il représente l'Etat notamment aux Conseils de direction et de fondation de l'Ecole d'ingénieurs de Changins, au Conseil de fondation du Musée de la vigne et du vin et au Comité de la Cave vaudoise; à titre privé, il est membre de plusieurs confréries bachiques et gastronomiques.
Aimant le jardinage, sa roseraie, les plaisirs de la table et la dégustation de bons vins, Dominique exerce - pour ne pas perdre la main acquise au Mont d'Or - les fonctions de régisseur des Domaines cantonaux de Marcelin, des Hospices d'Aigle et de Villeneuve et de délégué au vignoble du Clos de Chillon. Dominique? Plus qu'un vaudois: un rhodanien, un vrai!
Le 1er mars 2015 est synonme de retraite; troquer costume et cravate contre salopettes, tenue qu'il affectionne particulièrement, signifie pour lui retour à la terre...

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »