Confrérie du Guillon

Bujard Philippe

Vigneron
Châtagny-sur-Villette
bujard(at)guillon.ch
Chantres & clavendiers

Avec son frère Beat, Philippe Bujard exploite un domaine familial que, courageusement, sa maman, Alodie, a porté à bout de bras depuis le décès de son mari en 1987. Philippe n'avait que 10 ans. Sensible à cet effort tendant à préserver ce patrimoine, Philippe entrepris un apprentissage de vigneron avant de pratiquer au Piémont, dans le Bordelais et en Nouvelle-Zélande.
Après une maturité professionnelle à Marcelin et un diplôme d'ingénieur à la HES de Changins, notre jeune frère de robe entreprit des études post-grade en gestion d'entreprise. Il était donc bien armé pour reprendre avec son frère les rênes du domaine, en 2003.
Engagé, il préside l'Association des vignerons du Caveau de Villette et créa avec deux collègues «Les Fous du Roi», société commercialisant des vins d'ici et d'ailleurs. Trois fous au service de leur roi: le Vin! Prisant l'art lyrique, Philippe Bujard se commit à écrire et à jouer quelques revues qui mirent en évidence sa verve et sa plume, outils bienvenus dans la troupe de choc des chantres et clavendiers de notre Confrérie. Pratiquant le ski, la marche, la natation dans le Léman, selon lui la plus belle piscine du monde, Philippe Bujard aime la musique classique, le jazz. Il apprécie d'aller à la découverte des gens d'autres contrées et de leur histoire. Mais, avant tout, né d'une mère paysanne fribourgeoise et d'un père vigneron vaudois, il vénère les traditions de la campagne et du vignoble. Pour vous en rendre compte, allez visiter celui qu'on surnomme gentiment le marquis de Châtagny. Peut-être dégusterez-vous un assemblage de merlot, syrah et cabernet, son Villa Novara, hommage à ses racines (les Bujard étaient originaires de Novare avant d'être des Singes de Lutry), accompagné d'une tomme Bujard affinée au marc, spécialité maison! Devant un paysage sublime, que faut-il de mieux?

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »