Confrérie du Guillon

Corvini Ivo

Avocat - Président de Tribunal
Pfeffingen
bale(at)guillon.ch
Préfet de Bâle

C'est presque l'Alsace avec laquelle il fait frontière. Le bourg ressemble d'ailleurs à un village alsacien. Allschwill ! Là où est né et vit notre conseiller Ivo Corvini, préfet du Cotterd de Bâle.
Wikipédia fait état de deux personnalités significatives liées à cette bourgade de 20 000 habitants, la plus importante du canton de Bâle-Campagne: Peter-Lukas Graf, flûtiste, et Thomas Mattmüller, chef d'orchestre. Est-ce pour cela que, dans la famille Corvini, la musique tient une place prépondérante. Ivo est un talentueux pianiste de Jazz, sa sœur flûtiste professionnelle et papa joue lui aussi du piano en amateur, un instrument auquel il consacre trois à quatre heure par jour?
C'est d'ailleurs par la musique qu'Ivo a pris le chemin de la Confrérie du Guillon, son ami Le célèbre batteur Peter Schmidlin, compagnon d'honneur, l'ayant entraîné dans son sillage pour en faire un compagnon, en 2004.
Professionnellement, Ivo Corvini fit ses études de droit à l'Université de Bâle au terme desquelles il obtint son brevet d'avocat, profession qu’il pratique à 50% au sein de son étude. Les autres 50% de son occupation professionnelle, il les consacre à sa fonction de juge au Tribunal de première instance du canton de Bâle-Campagne. Curiosité de ce canton qui accepte qu'un avocat pratique le barreau et soit juge à la fois. Cependant, Ivo est juge pour les cas ayant trait à la propriété foncière, domaine dans [lequel il n’a pas le droit de plaider.Jusqu'à sa nomination à ce poste, il a été député au parlement de son canton.
C'est dire que notre préfet est un homme engagé. Engagé, il l'est aussi au sein de la collectivité ecclésiastique catholique romaine du canton de Bâle qu'il préside, une instance gérant les affaires matérielles de l’Eglise.
Sa passion pour la vigne et le vin, Ivo la doit à un stage en Valais où il pratiquait le droit le matin, dans une compagnie d'assurances, et travaillait l'après-midi à la vigne. Cette dualité, matin droit, après-midi vigne et vin, il la met encore en pratique, puisque régulièrement, avec la collaboration de notre compagnon Anton K. Schnyder, professeur à l'Université de Bâle puis de Zurich, il organise des stages pour étudiants ayant pour thème le vin et le droit. Ces stages réunissant durant quelques jours entre dix et quinze jeunes ont eu lieu jusqu'à ce jour entre Saillon, la Toscane et le Portugal.
Yvorne aussi, où il y rencontra Philippe Gex, notre ancien gouverneur. Si ce n’était le chemin de Damas, c'était tout droit celui de la Confrérie du Guillon !

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »