Confrérie du Guillon

Longchamp Eric

Gestionnaire bancaire
Le Mont-sur-Lausanne
elongchamp(at)guillon.ch
Conseiller au Trésor

Notre ministre des finances a succédé dès janvier 2005 à son père Bernard.
Originaire de Malapalud, village dont 10 abonnés au téléphone sur 26 portent le nom de Longchamp, sans oublier un Albrecht qui a épousé la sœur aînée d'Eric, notre jeune conseiller représente sa commune à la Confrérie des Bourgeois Vaudois.
Après un apprentissage au Crédit Suisse et une école de recrue de Bière, Eric Longchamp songea que, Bière pour bière, il valait la peine de faire un stage au Goethe Institut de Munich, histoire de maîtriser la langue allemande.
Poursuivant sa carrière au Crédit Suisse jusqu'en 2000, il quitte cette année-là son poste de spécialiste crédits pour entrer à la Banque Cantonale Vaudoise en qualité de conseiller à la clientèle, au sein du département "Grandes entreprises". Depuis 2005, il assure la direction du secteur chargé de l'analyse et de la décision crédit pour la clientèle "Grandes entreprises". Il est titulaire d'un Diplôme fédéral d'économiste bancaire et d'expert en finance et controlling.
Partageant un peu les mêmes hobbies que papa, c'est-à-dire les trains miniatures et les vieilles voitures, il est propriétaire d'une Mercedes 230 SL 1964 de couleur bordeaux: l'œnologie est une autre de ses passions. Ainsi, Eric aime entreprendre des virées en cabriolet avec son épouse Nadège, sillonnant la Suisse profonde, balades agrémentées de petites marches digestives.
Compagnon de notre Confrérie dès l'année de ses vingt ans (1991), il devient compagnon ministérial assistant du Conseiller au Trésor, puis conseiller en 2003. Et ce qui fut dans le passé presque une condition sine qua non pour revêtir l'une de nos robes, Eric Longchamp est artilleur avec le grade de capitaine, commandant de la batterie logistique du groupe artillerie 1. En faisant appel à lui, la Confrérie du Guillon a mis un coup droit au but.
Voici en quels termes le portrait d'Eric Longchamp fut couché sur papier en 2005, par la plume de notre Prévôt. Une décennie passant, force et de constater que nombreuses informations font défaut ou ne sont désormais plus d'actualité. Mais qu'à cela ne tienne puisque sa fonction et son attachement à la Confrérie du Guillon sont demeurés immuables!

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »