Confrérie du Guillon

Chollet Edouard

Collaborateur du Chef DINT
Yvorne
chollet(at)guillon.ch
Chancelier

Du grand-père, Léon, les plus vieux Lausannois se souviennent de l’auberge, adresse jadis renommée de La Sallaz. Du père, « Eugène du Buffet », ils ont goûté l’hospitalité, les bons mots et, pour les plus intimes d’entre eux, les « trois décis de Villeneuve ».
Chez les Chollet, on a le verbe fleuri et la toison modeste. Edouard, le cadet, a grandi entre Lausanne et Pully, où il a fait ses humanités sous la houlette des chanoines du Grand-Saint-Bernard. Après des études de lettres placées sous le signe des langues – classiques, modernes et surtout bien pendues – il devient enseignant et prépare quelques cohortes de jeunes latinistes à lire Les Lauriers de César dans le texte.
Cinq ans s'écoulent. On le retrouve journaliste, en stage à Aigle, au sein de la rédaction de feu La Presse Riviera-Chablais qu’il quittera pour rejoindre les rangs de 24 Heures, écrémant tout ce que l’Est vaudois a pu compter de petites et de grandes actualités. A l’heure où l’écologie dicte sa loi, il choisit de montrer l’exemple et se recycle dans la fonction de secrétaire municipal. A Villeneuve, pour être plus près de Chillon. Il reste pourtant domicilié dans l’heureuse commune d’Yvorne, où il a le bonheur de voisiner avec son ami Philippe Gex, vigneron et gouverneur d’honneur de la Confrérie du Guillon. Tous deux siègent à la Municipalité, celui-ci comme syndic, celui-là comme municipal. Cent-Suisses lors de la Fête des Vignerons de 1999, il consacre ses quelques loisirs à cultiver les roses de l’amitié et à s’abandonner, sous l’œil vert et langoureux de sa chatte Poppée, à ces mille petites futilités qui mignotent l’âme.

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »