Confrérie du Guillon

Hirschi Georges

Architecte
Ollon
hirschi(at)guillon.ch
Tabellion honoraire

Il faut dire que lorsqu'on a la chance – tout jeune encore – d'être l'ami de Paul Anex et de Fernand Roullier, dans un Chablais où l'on célèbre le vin aussi en le chantant, on se voit très rapidement ouvrir toute grande la porte des Gais Compagnons. C'est donc aux aubes de ses trente ans que Georges reçoit son premier sautoir, celui de Compagnon Ministérial.
Dix ans plus tard, et durant à peine moins d'une décennie, il préside aux destinées du Chœur des Gais Compagnons, aux côtés d'André Pache, bouillant Ménestrel d'alors.
Mais remontons aux sources. Georges est né le 7 janvier 1938 à Morges. Les premières écoles passées, Il se spécialise dans certains grands travaux touchant les grandes industries de la ville et du Canton de Bâle ville. Il rentre en Romandie en 1961 et s’associe en 1977 à deux architectes pour participer à la réalisation des bâtiments d’exploitation de la Raffinerie de Collombey, ainsi qu'à la construction de la zone d’habitation collective de la Centrale thermique de Chavalon. Il est aussi responsable du projet pour la réalisation des hangars pour la Royal Air Maroc à Casablanca.
Montrant de belles dispositions pour le dessin et la peinture, ce qui est de bon augure quand on est architecte, il apprécie particulièrement les rénovations, les transformations de maisons anciennes. Nous lui devons aussi l'extension et le rajeunissement du caveau-guillon de Saint-Saphorin.
Il épouse Mary-Lise – née Taverney, fille de Louis, premier couronné lors de la Fête des Vignerons de 77. Deux enfants naissent de cette union.
De Morges à Ollon, avec un long séjour à Aigle, Georges Hirschi n'a pas quitté les régions viticoles de ce canton. Partout il s'est très sérieusement engagé: dans les arts, en politique, dans d'autres confréries, compagnonnages, plus particulièrement auprès du Lions Club du Chablais. Partout le désir de servir.

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »