Confrérie du Guillon

Bovy Bernard

Vigneron
Chexbres
bovy(at)guillon.ch
Conseiller honoraire

Chez les Bovy, il y bien sûr la cave: les fûts décorés de la patte de Maurice, père de Bernard, vigneron et artiste peintre. Les crus qui s'y blottissent, le carnotzet tout au fond. Il y a la grande véranda, face au lac et aux montagnes de Savoie, où tout un chacun peut recevoir et fêter en dégustant les vins du domaine. Et pour celles et ceux qui sont plus intimes, il y a la cuisine avec la grande table en bois. C'est là qu'on partage d'intenses moments de chaleureuse amitié, entouré de toute la famille.
Et la famille, dans la grande maison vigneronne, c'est important! Il y a les enfants de Bernard et Geneviève: Vincent, Bertrand et Eric, qui cultivent et commercialisent les produits issus des vignes situées sur Saint-Saphorin, Chardonne et dans le Dézaley. Il y a François qui s'occupe de cinéma. Et puis Estelle qui, comme les autres, assume la pérennité de la famille. A ce jour, trois petits-enfants gambadent autour de la grande table. Et tout ça prend de la place, croyez-moi! Aussi Bernard Bovy se sent parfois des besoins d'instants calmes, goûtés à la pêche en rivière ou dans la pratique de l'alpinisme? Pour ses cinquante ans, ce natif du signe de la Balance, ascendance militaire artilleur, s'est offert le Cervin. Histoire de voir la situation d'en haut!
Comme il le fait d'ailleurs dans sa commune où il est assis sur le plus haut siège: celui de syndic! Un siège qu'il occupe depuis 1981, après celui de municipal dès 1970. On peut se demander si ce poste d'édile lui fut enseigné par le maire de Meursault, chez qui notre ancien Maître de Cave de la Confrérie avait fait un stage après avoir "fait œnologie" à Montagibert. En tout cas, le séjour a porté ses fruits: rude bon syndic et rude bon vigneron, comme on dit par Lavaux!

L’article a été ajouté à votre panier !

Votre panier »